Les associations envoient leurs propres questions à la Constituante et l’appellent à écouter les propositions de la société et à oser innover

Nouvelles des associations - 12 mai 2011

A l’heure où la Constituante débute l’examen des résultats de la consultation publique, les associations lui lancent un appel à écouter les propositions de la société et à oser innover. La FAGE a également préparé des “questions à la Constituante”qui soulignent toute une série de problèmes de l’avant-projet actuel. Elle invite la population à les signer et à les envoyer à la constituante.

La consultation publique avait été faite sur la base d’un questionnaire dont les questions étaient souvent compliquées et à côté de certains enjeux cruciaux du texte. Particulièrement insatisfaites par les limites de cette démarche, les associations envoient, à leur tour, leurs propres « questions à la constituantes ». Elles invitent la population à interpeller l’assemblée constituante en les signant directement en ligne (www.bit.ly/petition-fage) ou sur papier.

Les associations ont largement participé au processus de révision jusqu’ici. Elles ont participé à la campagne et suivent les travaux par l’intermédiaire des 3 élus des Associations de Genève. Elles ont discuté, préparé et élaboré des dizaines de propositions, envoyées sous forme de pétitions et de propositions collectives envoyées à la Constituante. Elles ont analysé l’avant-projet, article par article, et ont fait part de leurs réactions dans le cadre de la consultation publique de la Constituante. La FAGE a réuni ces prises de position dans un commentaire, représentant les positions de plus de 500 organisations, qui est accessible sur son site web.

Les associations lancent un appel aux membres de la Constituante à:
- écouter les propositions de la société
- oser innover.

Parmi toutes les propositions qui ont été élaborées par les milieux associatifs, l’appel présente à titre illustratif un échantillon de 5 d’entre elles:
- un observatoire et forum des réalités sociales
- un service citoyen
- un plan énergie-climat
- un accès universel aux réseaux électroniques
- une instance publique de prospective et d’aménagement de l’Agglomération franco-valdo-genevoise
.

Suite à la consultation, la Constituante n’aura aucune excuse à ne pas inscrire des propositions innovantes dans son projet final.

Le texte de l’appel est disponible est ici.